« Jean-Jacques Dortous de Mairan »

(Béziers)

Né à Béziers le 26 novembre 1678 et mort à Paris le 20 février 1771

Membre de l’Académie des sciences de Paris, savant aux multiples talents, Mairan est à la fois mathématicienastronome, naturaliste et géophysicien.

C’est aussi un passionné éclairé d’archéologie, de musique, de peinture…

En 1729, il démontre l’existence du rythme circadien chez les plantes.

En 1731, il observe, le premier, la nébulosité M43, près de la nébuleuse d’Orion.

En 1733, il rédige un traité physique et historique de l’aurore boréale.

En 1741, il fournit une dissertation sur la mesure des forces motrices des corps.

En 1749, il explique la formation de la glace et de ses divers phénomènes.

En 1723, il fonde avec ses amis Jean Bouillet et Antoine Portalon, l’Académie de Béziers, destinée à répandre dans le Midi le goût des sciences exactes.

Il ne reste malheureusement aucune archive de cette éphémère Académie.

En 1935, l’Union astronomique internationale a donné le nom de Mairan à un cratère lunaire.